Comment ramoner une cheminée ?

Parce que votre cheminée se doit d’être bien entretenue pour qu’elle puisse fonctionner en pleine puissance, pour le ramonage de ce type de chauffage, il y a des étapes à suivre. Voici ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce qu’on entend par ramonage d’une cheminée ?

En général, le ramonage est une étape qui consiste à la maintenance d’un chauffage à bois. Il consiste à enlever tous les dépôts de goudron, de résine ou encore de suie qui se trouve dans le conduit d’une cheminée (ou bien d’un poêle à bois). Il est bon de souligner que le ramonage annuel est obligatoire et souligné par la loi. Ainsi, il est indispensable de le réaliser pour ne pas enfreindre la loi en vigueur. Et même, il y a des mairies qui veulent des justificatifs sur les ramonages qui ont été réalisés.

Vous pouvez effectuer le ramonage de votre cheminée par vos propres moyens. Cependant, il est vivement conseillé de faire appel à une équipe professionnelle pour ce genre d’intervention. En cas de sinistre, vous pouvez bénéficier de dédommagement sous une présentation d’une facture d’un professionnel agréé.

Combien coûte le ramonage ?

Pour le coût d’une telle intervention, le prix varie entre 30 et 130 €. Le ramoneur peut également proposer un service complémentaire pour optimiser le fonctionnement de votre cheminée. Ce prix est celui d’un professionnel, mais notons également que le marché d’aujourd’hui propose des kits de ramonage prêt à employer. En moyenne, le kit de ramonage coûte 15 €, mais il est accompagné de divers accessoires comme la bâche (2 €), la brosse métallique (à partir de 5 €), l’aspirateur (à partir de 40 €) et la balayette (à partir de 1 €). Pour le modèle d’équipement à utiliser, vous pouvez demander des conseils auprès de votre vendeur habituel sur le kit de ramonage adapté à votre chauffage à bois.

Les étapes de ramonage d’une cheminée

La première chose à faire pour ramoner votre cheminée est de vider la cendre dans le chauffage, s’il y en a. Ensuite, il faut retirer tous les accessoires qui se raccordent à la cheminée comme la plaque en fonte, le déflecteur de fumée et les chenets. La phase suivante consiste à mettre la bâche pour une meilleure protection des abords de votre chauffage à bois. Il faut maintenant installer un récipient sous le conduit avant de monter le hérisson sur une (ou deux) canne. Dirigez le hérisson monté sur la perche dans le conduit depuis la partie inférieure. Là, il faut gratter le conduit et ajouter des cannes au fur et à mesure de la continuité de la maintenance de la cheminée. Pour terminer, vous pouvez enlever tous les débris qui se trouvent dans le récipient placé précédemment. Lors du ramonage de votre cheminée, vous pouvez également entretenir l’intérieur de votre chauffage à bois. Rappelons que tous les travaux d’entretien de chauffage à bois, que ce soit une cheminée ou bien un poêle à bois, sont susceptibles de réduire les impôts jusqu’à 30 % sur le coût des équipements utilisés ainsi que sur les mains d’œuvre.